AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 [A faire vivre] Tranches de vies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
avatar
Kriss




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   14.09.12 12:46

(http://soundcloud.com/cirkle/end)

Elle avait été séparée de ses soldats, la famille avec laquelle el vivit depuis des mois.

Elle était à la merci de l'ennemi, qui tentait d'amadouer ses hommes par de futiles paroles.

Incapable de bouger ou de donner des ordres, sous la poigne sordide du seigneur Lépervier, tout défilait dans sa tête à vive allure.

Mais surtout, à ce moment là, elle avait peur.

Son abdomen percé lui faisait mal, blessure reçue dès l'entrée de la Garnison, sa cuisse ouverte l'élançait, et la pièce mal éclairée devenait floue au fur et à mesure.

Les négociations et ordres qui fusaient de chaque camp ne ressemblaient à qu'à des échos sous l'eau, lointains. Pour une raison inconnue les tabards bleus flottaient devant ses yeux embués.

Un élan d'espoir.

Bien que maintenue par les deux acolytes, elle réussi à arracher un bref moment la main gantée plaquée sur sa bouche. Le cri qu'elle poussa à l'intention de ses hommes lui déchira les cordes vocales, tout comme la dague qui ne tarda pas à s'abattre dans sa nuque, dans un cri rageur du seigneur de la garnison.

Elle sentit l'acier froid au creux de son cou, voyant les Aigles reprendre le combat avec encore plus d'ardeur, malgré les pertes et les blessures, et l'infériorité numérique.

Le sol fut la seule chose qui arrêta sa chute.

Rude et sale, mais il était bien présent, à l'inverse de tout ce qu'il y avait autour qui tournoyait.

Le froid engourdissait la jeune femme un peu plus à chaque battement de son cœur, qui devenait de plus en plus lent. Ses yeux se perdirent dans les ténèbres, ses oreilles se mirent à bourdonner de plus en plus fort...

...puis de fut le silence le plus total, dans l'obscurité froide qui l'entourait.

Prudence était tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   14.09.12 14:30

Liam emporta le prisonnier après la bataille, l’amenant vers les tentes du camp, celui-ci enroulé par une corde le long du corps comme une botte de pailles. Profitant de la longueur de la corde du régiment qu'il avait utilisé, il fit suspendre l'homme par les pieds en bord de la maisonnette voisine aux tentes, ou les abritant et l'y laissa.

Après quoi il aura rejoint sans avoir besoin qu'on le lui dise, les camarades de Stromgarde pour prendre les corps des morts, et les installer avec tout l'honneur possible sur un bûcher de décès. Il aura fallut une partie de la nuit puis, dans le silence partagé du camp, il se dirigea vers le fort, et retourna dans la pièce de commandement où tout s'était déroulé.

Là il resta les mains sur les hanches longuement à réfléchir, aux évènements, aux raisons, et pour lui, cette victoire n'en était pas une car elle n'aurait pas mérité tant de morts.

"Quelle idiotie... pensa t-il dans un soupir. Si seulement vous aviez attendu que l'on reprenne l'avantage pour relancer l'assaut, nous n'aurions pas eu a vous enterrer..."

Il regarda les torches enflammées aux recoins de la pièce et poursuivit sa pensée le visage teinté de gravité, et de regrets pour les évènements.

"Puisse l'autre monde vous accueillir en amie, au calme et sans accusation, pour un repos éternel."

Il alla ensuite s'installer sur les marches de l'escalier, juste à coté de la flaque de sang de l'officier défunt, et décrocha avec une parcelle d'amertume le parchemin qu'il avait récupéré à sa ceinture, et une plume. Le bocal d'encre laissé dans sa sacoche sorti, il plongea la pointe en dedans et entama un rapport bien triste en cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mary-Kay MacDunnan




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   14.09.12 19:47

Cette nuit-la, Mary-Kay la passa au Refuge de l'Ornière, à nouveau blessée gravement. L'accumulation de toutes ces batailles et de toutes ces blessures n'avaient pourtant pas eu raison de la Naine, non.

Elle en avait vu d'autres.

Enfin sortie de la tente des guérisseurs, elle empoigna sa pipe, sa chope et son tonnelet fétiche dissimulé, en toute illégalité dans ses affaires, puis passa d'un pas rapide et décidé dans le camp. Elle le quitta sans permission, et alla se trouver une butte à peine dégarnie de l'habituelle végétation sauvage des Hautes-Terres.

Elle s'y assit, les yeux plissés par la lueur orangée du matin, alluma sa pipe, puis s'allongea sur son tonnelet en s'en servant comme d'un oreiller.

Puis, face à face avec le soleil levant, elle fuma sa pipe, en écumant lentement son tonnelet, remplissant régulièrement sa chope avec le robinet du tonnelet.

Pas une larme, pas un mot, rien à part un regard dur et sévère lancé comme un défi au soleil lui-même. En d'autres temps, Mary-Kay aurait sans doute montré plus d'émotion.

Elle défit son éternel bandeau et ses nattes, laissant sa magnifique crinière rousse à la merci du rude vent des Hautes-terres...

Une feuille morte voleta au regard de Mary-Kay, seule chose qui détourna son regard de roc de son invisible objectif... Elle leva ensuite sa chope en trinquant une gorgée avec le soleil, puis en vida le restant en le jetant au vent.


"A la tienne, Prudence."


Mary-Kay ne donna pas de ses nouvelles avant le soir, au risque de déplaire aux supérieurs.


A écouter en même temps (La Première. Quitte à faire une scène autant y intégrer une musique !) :


Dernière édition par Mary-Kay MacDunnan le 15.09.12 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   14.09.12 23:25

Ambre avait ramené l'elfe blessée et meurtrie au campement tandis que les autres escortaient les blessés ou rapatriait les morts, les uns après les autres. Elle y mettra d'ailleurs main à la pâte, entassant les hommes tombés au combat sur le bucher funéraire qu'ils avaient préparés pour eux tous. Son regard et son visage seront restés des plus clos possible et aucun mot, même si l'ont s'était adressé à elle, ne sera sortie de sa bouche. Dès le lendemain, elle sera partie en compagnie de Liam hors du campement, et ne seront réapparus que lendemain, profitant de la permission accordée aux soldats pour les évènements qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   15.09.12 17:22

Le départ à la permission fut silencieuse, et le retour également. On ne le vit presque pas depuis la dernière bataille à vrai dire.

Il ne se montra qu'aujourd'hui, et alla en fin de matinée déposer le rapport complété à l'attention du connétable, et destiné à l'état-major de l'alliance. Quelques passes disciplinaires, quelques légers sourires, et alla en ville, faisant savoir qu'il sera là dès le début de soirée ainsi que demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samuel Drent




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   17.09.12 21:31

Une édition de la Gazette de Hurlevent aura été distribuée gratuitement à l'ensemble des hommes et femmes du 72e Régiment en Permission à Hurlevent.
Et pour cause !L'édition de ce mois-ci offrant une belle présentation des Aigles du Roi pages 8 et 9.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Claressa Brûle-flanc
Édile de Comté-du-Lac
Édile de Comté-du-Lac



MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   18.09.12 21:53

Hautes-Terres d'Arathi, 18 septembre.

C'est sous une pluie maussade et par-delà le refuge de l'Ornière qu'un jeune messager humain traversa à grande hâte les quartiers de campagne des Aigles du Roi. Le page à la mine furieusement affolée chercha quelques secondes dans le camp - dont on peut dire qu'il était agencé avec une exactitude très militaire - avant de trouver enfin la tente du Connétable Brûle-Flanc; bien reconnaissable de par sa grande taille, ses décorations de fil d'or, aussi l'emplacement central et la surveillance qui lui étaient accordés.

Au passage de l'estafette, les factionnaires, placés de part et d'autre de l'entrée, croisèrent leurs hallebardes en signifiant ainsi que nul n'entrerait. Fort de cette constatation peu réjouissante, le héraut déclina son indentité, gageant avec bon espoir que cela authentifierait la véracité mais aussi et surtout l'urgence de sa mission.


"Soldats ! Mon nom est Arnaud Lapointe. J'arrive de la capitale et j'en apporte de terribles nouvelles. Au nom de Sa Majesté, laissez-moi le passage !" leur dit-il.

Non sans plisser le nez et lancer des regards aussi louches que condescendants, les gardes laissèrent passer l'inconnu qui, chétif, suait et tremblait partout.
Il entra, découvrant avec émerveillement les biens fastueux de l'était-major royal : meubles portables et dépliables taillés dans quelque bois exotique qui faisait penser aux jungles lointaines et à leurs faunes sauvage, féroces et indomptables ! Ah… - rêverie touffue qui fut bien vite fustigée par les claquements de doigts du l'impatient Connétable.


"Qu'est-ce qu'il y a, mon garçon ?" demanda le chef des Aigles du Roi, un brin agacé.
— "Sire, Theramore est to-to-tombée" lui répondit le jeune page en bafouillant.

Arnaud déglutit.
Harnold fronça les sourcils.

Et le silence s'installa. Un calme mauvais et lourd, de ceux qui précédent les tempêtes. Le vieux Brûle-Flanc se leva de sa chaise, l'air grave, il tendit un index rageur vers le messager de mauvais augure pour le prendre à témoin et lui dire d'un air belliqueux :


"Je jure d'ensevelir Orgrimmar sous les ruines."


Dernière édition par Harnold Brûle-Flanc le 29.09.12 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiglesduroi.guildealliance.com
avatar
Samuel Drent




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   19.09.12 12:40

Kairewen été comme le plus souvent derrière son bureau, cachée derrière des piles de dossiers toutes plus grandes les unes que les autres lorsqu'une des Archivistes avec qui elle s'était découvert quelques points commums l'interpella timidement. Elle mit quelques secondes à réagir, aspirée par sa charge titanesque de travail.

_"Oui, qu'y a-t-il ?", dit-elle en levant la tête, son habituel sourire aux lèvres. La jeune archiviste s'éclaircit la voix, la main devant la bouche puis après avoir prit une grande inspiration et lâcha :
_"Theramore a été rasée. La Horde a tout anéanti."

Kairewen ne su pas quoi répondre, elle resta là bouche-bée quelques instants, puis après que son amie se soit défilée, elle s'effondra sur son bureau, en larmes. Ces combats lui avait déjà pris son époux, et elle perdait désormais son fils.
Elle se rassura elle même, peut-être y avait-il des survivants ? Peut-être avait-il pu fuir la cité avant que la Horde ne la dévaste ? Elle ravala ses larmes, et se remit au travail, plus silencieuse que jamais.

_________________________________________________________________________

La nouvelle était tombée au pire moment. Les Hommes revenaient de permission ragaillardi par ces quelques jours de répit, et voilà qu'on leur apprenait que le seul réel point d'ancrage que l'Alliance en Kalimdor avait été rasé. Sans compter celles et ceux qui pourraient avoir de la famille sur l'autre Continent.
Samuel resta quelques instants à faire tourner le parchemin entre ses mains, pensif.

Il se redressa, et attrapa une plume et son encrier ainsi qu'un parchemin. Il s'appliqua autant qu'il pu; avant de se diriger vers la tente du Connétable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mary-Kay MacDunnan




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   21.09.12 19:02

Hurlevent, le 21eme jour du neuvième mois, en soirée, dans la cour du Donjon de Hurlevent.

Aujourd'hui, les soldats au planton devant le Donjon de Hurlevent furent surpris de voir un livreur si âgé, si grand et si massif transmettre un colis pour le 72eme régiment. L'échange fut bref et gai, et les deux soldats retournèrent au Donjon porter le colis. L'un d'eux semblait comme frappé par la foudre.

_"T'as vu qui c'était, James ?!" dit un soldat chargé d'un lourd paquet à son collègue.
_"Non, pourquoi ?" Répondit l'homme aux mains libres, intrigué.
_"Ce mec, j'crois bien que c'était MacDonovan" développa le premier, interdit.
_"MacDunnan ? Mais non, c'est la naine, qu'à des gros seins, là. Tu confond." répondit l'autre, avec une moue amusée. "Elle t'as pas que tapé dans l'oeil on dirait, le cerveau est atteint".
_"Mais non, abruti ! MacDonovan, Duncan MacDonovan ! Le "Lion Bleu" !" insista le premier, avec conviction.

L'autre haussant les sourcils en écarquillant les yeux, se retournant pour voir si l'homme attendait encore à l'entrée du Donjon. Mais il était déjà parti.

La rumeur partit d'ici, et se répandit dans le Donjon, comme quoi le fameux Lion Bleu s'était reconverti en livreur. Cocasse réinsersion dans le civil !

(Le vieux livrait en fait les exemplaires gratuits de la Gazette de Hurlevent à destination du 72eme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garhed Corne-d'Auroch




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   23.09.12 15:40

Citation :
Faits Divers

Assassinat a Hurlevent !

Aujourd'hui, dans la taverne du Cochon Siffleur, a été retrouvé un homme âgé d'une soixantaine d'années une dague plantée dans le dos ! Les autorités n'ont retrouvées aucune traces des coupables, simplement un foulard rouge laissé sur la scène de crime ce qui laisse penser a un éventuel assassinat défias, l'homme ayant fait partie d'un régiment de Hurlevent qui a récemment attaqué la Marche de l'Ouest, cette affaire n'est peut être qu'une représaille, mais les enquêteurs réflechissent a d'autres éventualités...

La semaine prochaine : Vos enfants pratiquent-ils la démonologie ? L'étude du professeur Gallblut sur l'emprise des démons sur nos bambins !

_________________
La chance est une femme, la fortune... Et je suis un mauvais amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   30.09.12 18:56

Cette semaine, l'absence quasi-permanente de Liam ne sera pas passée inaperçue.

On ne l'aura vu que deux fois cette semaine, les deux dans la salle de réunion aux cotés du connétable, ainsi que d'autres aigles la fois suivante, pour une brève discussion et l'entretien d'une potentielle recrue. En dehors, toute personne un minimum intéressée apprendra des gardes que l'on pouvait l’apercevoir à la bibliothèque à des moments totalement aléatoires, travaillant sur une aile spécialement dédiée aux Aigles du Roi et personnes autorisées.
Pourtant, personne n'aurait pu dire l'y avoir croisé et en dehors de ces rares moments, impossible de savoir ce qu'il pouvait bien faire.

Cependant le résultat parlait de lui même : La bibliothèque était dors et déjà ouverte en un temps record avec un certain nombre d'oeuvres, et divers autres livres ajoutés avec soin. Ce qui ne manqua pas de faire parler les érudits de la bibliothèque sur cet arriviste qui ne manquait pas de connaissances, aussi surprenant que ce peut être de la part d'un soldat de l'armée régulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassandre Meyer




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   03.10.12 22:27

Cassandre, récemment revenue de deux longs mois d'absence, s'est présentée mecredi soir avec une hâte certaine au Connétable, qui, après l'avoir interrogé sur son "séjour", l'a nommée son écuyère personnelle ! Agréablement surprise, elle semble plus motivée que jamais à reprendre du service, décidée à donner le meilleur d'elle-même dans ses nouvelles responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Samuel Drent




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   04.10.12 23:35

Le Chevalier-Champion ne s'était pas beaucoup montré depuis le retour d'Arathi, plongé dans ses nouvelles fonctions et occupé entre cartes, rapports et missives en tout genre.
Il avait néanmoins pris le temps d'aller faire suer les recrues de temps en temps, laissant malgré tout l'entrainement se poursuivre sans lui.
___________________________________________________

Kairewen quant à elle avait été complètement invisible, les plus intéressés auront pu apprendre qu'elle était cloîtrée dans son bureau, derrière d'interminables piles de dossiers. Elle avait tout fait pour le cacher, mais la destruction de Theramore l'avait visiblement anéantie, son habituelle sourire et ses sympathiques attentions avaient disparu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   06.10.12 18:33

Hier.

Liam était assis à une table de la bibliothèque royale, une plume à la main et rédigeant quelques lettres avec son soin habituel sur un grand et propre parchemin de qualité. Une fiole d'encre était posée à la gauche du papier, et une lampe à la droite, éclairant ce dernier ainsi que la table en question.

Il faisait nuit déjà, bien avancée à la vue du ciel noir parsemé d'étoiles scintillantes, mais lui ne dormait toujours pas et il ne restait plus que deux ou trois personnes présentes dans le lieu lisant ou faisant le tour des étagères d'autres ailes. Après quelques minutes d'un silence entier où le grattement de la plume était seule compagnie de ce dernier, un gnome apparu de derrière une aile, portant un tas de parchemins et de livres en pile par dessous basculés contre lui, qu'il posa assez lourdement sur la table de Liam dans une inspiration soulagée.

- Voilà ce que vous aviez demandé, tout est là, les livres ainsi que vos parchemins. Où dois-je les entreposer?

- Cela ira. Répondit Liam d'une voix très calme sans lever la tête de son travail. Mettez livre et parchemins sur deux tas puis laissez les donc je m'en occuperais, merci.

Le gnome acquiesça et récupéra les premiers parchemins d'une main aisée qu'il posa un à un sur le coté, non sans jeter un oeil, avant de s'arrêter sur l'un d'eux en haussant les sourcils de perplexité. Liam lui continuait de parcourir progressivement le parchemin de sa plume au labeur, alors que le petit homme prenait le parchemin entre ses deux mains cette fois, et l'observait davantage, toujours abasourdi.

- C'est... une étude sur les bombes à base de mana, "mana-bombes".

- Oui. Dit l'homme avec un air imperturbable.

- Mais... vous avez déjà étudié la chose en aussi peu de temps?

- Non, cette étude date d'il y a trois ans.

Liam prit une inspiration et trempa la plume dans la fiole d'encre, sous les yeux effarés du gnome.

- Maître Liam, serait-ce possible que...?

- Non mon ami. Reprit-il après s'être arrêté, faisant tourner entre ses doigts la plume sans la poser sur le papier, marquant un temps. On ne s'est pas servi de mon étude pour réaliser cette bombe. Après la disparition de la sixième légion, j'ai mis fin aux recherches et l'étude n'a jamais été conclue. Il faut croire que je n'étais pas le seul a étudier cela, et... il faut croire qu'ils sont allés beaucoup plus loin que moi.

Liam ferma son regard avec lassitude et reprit l'écriture, alors que le gnome posait le parchemin et s'approchait, emplit de compassion.

- Ce n'est pas votre faute.

- Non, encore une fois l'exemple que toute la connaissance du monde peut bien préparer un homme, elle ne le rend pas plus efficace face à un adversaire qui n'a aucune limite.

- Mais... maître Liam regardez autour de nous. Soupira le gnome en montrant autour de lui tandis que l'homme relevait les yeux vers lui. Regardez les désastres, le monde a suffisamment souffert et pourtant la horde persiste et commet des ravages pires encore. Cette bombe a ravagée toute une ville et tuée des innocents, et s'est répercutée sur peut être d'innombrables dimensions. Nous ne pouvons continuer ainsi, la horde doit être arrêtée.

Le gnome dans un élan de ressentiment affirma son ton avec un regard plus abasourdi encore, observé par Liam, silencieux.

- Cette étude, vous l'avez faite. Si vous la poursuivez, peut être que nous serions à même de rendre à la horde les souffrances qu'elle a infligée. Je sais que vous tenez à certaines valeurs, et je ne vous demande pas de créer une arme aussi terrible quand bien même vous le pourriez. Mais le fait est là cette arme à moindre puissance, et en quantité, pourrait un jour faire basculer la guerre à notre avantage, comme la leur à la sienne. Songez à ce que vous pourriez faire avec vos connaissances.

Liam acquiesça légèrement, baissant le regard sur la bougie, avant de répliquer avec plus de lenteur et de réalisme.

- Je sais que vous aimeriez la justice, mais je suis un soldat, c'est le rôle que j'ai choisis et je m'y tiendrais. Je ne vous demande pas de comprendre pourquoi.

Il posa sa plume et se leva tout en parlant, tapotant l'épaule du gnome avant de prendre le parchemin non achevé et l'enrouler progressivement.

- Mais si mes connaissances peuvent servir, si il est possible de faire quelque chose de cette étude ou d'une autre, sachez que je le ferais bien sûr. Cela dit je ne forcerais rien, et je n'ai rien à gagner a agir contre les décisions des officiers, quand bien même ce serait injuste. Pour autant j'y penserais, croyez moi et j'ai confiance en mes compagnons d'arme. Allez entretenir le maréchal présent sur la possibilité des Aigles a remplir la mission d'urgence aux Marécages, nous y trouverons peut être un début de piste pour reprendre cet avantage et comprendre comment cela a pu arriver.

Le gnome opina lentement, sans répondre et se contenta d'observer l'homme qui lui esquissa un sourire en coin et prit la direction de la sortie de bibliothèque, le parchemin en main et le pas lourd, comme si il portait le poids du monde sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam Van Hellsing




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   13.10.12 18:50

Depuis leur arrivée, il réside un calme très, trop plat.

L'attaque face à la patrouille orc et leurs catapultes avait été enrayé, mais cela leur avait coûté non moins de leur second pont, un arbre gênant le passe en catastrophe, et la majeur partie des explosifs apportés par les aigles.

Néanmoins tous étaient sauf. Après la nuit, les Theramoriens furent très peu présents, coordonnés par le capitaine afin de patrouiller les environs ou en mission de reconnaissance. Au final, hormis le soldat munis de la longue-vue au sommet, et deux ou trois gardes de la tour, celle-ci aura été mise à disposition des Aigles, à qui visiblement est laissé l'organisation de la mission pour laquelle ils étaient venus : Récupérer les plans et l'ingénieur.

Pourtant le lendemain, ainsi la veille de ce jour, l'arrivée non prévenue des Aigles par portail avait valu une joute verbale conflictuelle avec l'ambassadeur concernant l'usage incontrôlé des lignes telluriques et les risques encourus. Après quoi l'ambassadeur sera parti en les laissant à la tour, signalant qu'aucune nouvelles de l'équipe de reconnaissance où se trouvait Hellsing n'avait été récupérées, demandant ainsi de l'attente.

Aujourd'hui encore, le calme n'avait été rompu que par les bruits étranges et pourtant "naturels" du marécage. Il faisait toujours assez noir dans cette partie plus couverte encore du marais, ce même en journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulla Garity




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   14.10.12 17:34

Durant ces derniers jours, Lulla mettra un point d'honneur à se montrer discrète, professionnelle et dévouée. Elle ne montrera en rien sa déception de quitter aussi vite la campagne dans les marrais, désirant avoir l'occasion d'en faire plus, et ne pouvant s'empêcher de penser à sa famille aux Serres-rocheuses, laquelle n'aura jamais été aussi proche depuis bien longtemps.

En attendant elle fût rapidement promue un grade au-dessus, et fut même déléguée à l'accueil d'une nouvelle recrue. Elle réussie même à ne pas trop abimer la recrue Darley, véritable pot de colle exaspérant au plus au point pour Lulla, se demandant toujours comme un gosse pareil ai pu être recruté aussi facilement. Lulla est même quelque peu jalouse de lui, l'avorton ayant tapé dans l'oeil du connétable lors de son entretien, -rappelant à ce dernier son enfance- , et fût recruté rapidement, malgré son talent au combat limite et son tempérament scandaleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arvon Darley




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   15.10.12 16:41

Harvon Darley chez les Aigles du Roi après un recrutement dans les Marais, heureux comme un chef, il semble faire voir une certaine fierté en montrant son uniforme aux yeux de tous avec son plus beau sourire en bonus, d'autant plus qu'il y a de nombreuses femmes dans l’enceinte du régiment, elles sont belles les bougresses !

Suite a son entraînement maladroit avec le Fantassin Lulla Garity, dont Harvon est bien sûr perdant après une bonne raclée, le jeune homme semble avoir du chemin a faire pour devenir " Chevalier " son plus beau fantasme MAIS ne manque pas de courage pour réussir son objectif !

De retour sur Hurlevent après un petit passage chez les Nains suite a un problème de portail lors de la retraite des Marais.. ( Merci l'Ancêtre ), il a été rendre visite a son père et sa charmante mère avec son uniforme, une immense fierté pour Benjamin et Zéphirine Darley ainsi que toute sa famille !

Notre jeune homme rêveur de gloire, d'honneur et de.. femmes ? ne manque pas d'ambition, de courage et de motivation... Mais il y a "malheureusement " du boulot et du chemin a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gueniévre




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   16.10.12 1:57

La vieille dame observa silencieusement le jeune homme pendant les divers entrainement et regroupement des Aigles. Elle le regardait comme une grand-mère regardait son petit fils. Elle avait honte de lui ,lorsqu'il était auteur de frasque, et fière , lorsqu'elle comprenait qu'il avait fait certains efforts et elle fronça les sourcils lorsqu'il bavait sur une jolie fille...ou sur Lulla. Elle mettait tout en œuvre pour que le jeune homme se sente le mieux possible et puisse accomplir son devoir mais le réprimandait également, lorsqu'il allait trop loin. Elle était consciente à quel point il était frustrant de ne pas pouvoir l'accomplir, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle, elle excusait son inexpérience : "Ce garçon, bien que frêle et un peu distrait, a le cœur palpitant et chaud, comme celui de tout les soldats valeureux, qui, avec le temps sont devenu des héros de l'Alliance." dit-elle discrètement à mademoiselle Garity lors de l'un des nombreux entrainement. Mademoiselle Garity lui aura dit sans doute qu'elle était trop bonne, ou trop conciliante, mais qu'importe... elle savait qu'il n'était pas idiot, et qu'avec l'aide de chacun des Fantassins, il en deviendrai un également, avec le temps et de la patience.

La doyenne de notre bien aimée armée, était la plus vielle et aussi la plus généreuse. Elle avait foi en chacun des membres des Aigles du Roi, et même si elle n'était là que depuis peu, elle était déjà devenu -pour elle- la mère d'une nouvelle famille, ou chaque individu compte. Un manque de recule, qu'une dame d'expérience ne devrait guère avoir dans une armée... Mais elle savait que les Aigles du Roi serait sans doute son dernier régiment, et elle tenait à ce que chaque personne profite de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Meggan Rosebury




MessageSujet: Remords...   16.10.12 17:21

Alors que tout le monde s'affairait dans son coin, la jeune prêtresse était attablée, seule, une plume à la main et un parchemin devant elle. Elle paraissait distraite et ne parvenait pas à noter mot.

"Pourquoi les mots ne viennent-ils pas...?"

Elle connaissait déjà le réponse à cette question. Son passage récent au rang de Vétéran avait fait d'elle, ce qu'elle redoutait le plus. Un tyran. Et la victime de cet tyrannie n'était autre que le pauvre Darley qu'elle avait décidé de prendre en main pour en faire un parfait soldat du Roi. Surement que le pouvoir lui soit monté à la tête. Mais pour simple excuse, elle se disait également qu'elle ne voulait pas décevoir le Connétable. Il fallait qu'elle soit ferme et dure avec les autres. Tout ce qu'elle n'était pas en dehors des champs de bataille. Mais, elle devait l'être beaucoup trop. Cette gifle... Qu'est-ce qui lui a prit de lever la main sur ce gamin? Elle regrett...

"N'importe quoi ! Il l'a mérité !"

Bon, c'est vrai qu'il ne l'avait pas volé celle là. Parler de ce genre de choses en présence d'un représentant de la Lumière, un supérieur... Et surtout... une femme. C'en était trop. Peut-être avait-il comprit le message, finalement. Bref... Plus la jeune femme réfléchissait et plus elle savait ce qu'elle devait faire. Changer. Pas trop quand même, elle restait un officier du Régiment et elle se devait de rester ferme avec les soldats, pour ne pas décevoir le Connétable qui avait confiance en elle... Apparemment... Pour Darley? A présent, elle ferait ce qu'elle pense le mieux pour lui, mais également pour elle.

C'est alors que les mots lui revenaient en tête. Meggan se remettrait enfin à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cassandre Meyer




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   16.10.12 23:30

Cassandre, rentrée de mauvaise humeur de la partie de chasse, aura passé un certain temps à ranger le matériel du Connétable en silence, après s'être coupée à la main en nettoyant le couteau de ce dernier.
Après s'être faite fortement réprimandée par Harnold, elle se retrouva forcée de rester au donjon jusqu'aux douze coups de minuit, où elle aura passé la soirée dans un coin du petit jardin à s'occuper avec attention du contenu de son sac. "Qu'est-ce que c'est ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arvon Darley




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   17.10.12 20:15

Harvon Darley de retour de sa permission au Donjon, une permission loin d'être agréable et tranquille ceci dit, aidant Papa et Maman a refaire la charpente de la paisible demeure.

Des parents surpris puis soudainement joyeux lorsque le jeune homme dit que sa perm', il la devait a l'honorable connétable de son Régiment " C'est un brave homme ton officier supérieur, nous allons boire ce soir en son honneur avant de prendre le boulot mon fils, ALLONS ! prend place près de ton vieux père boiteux ! Zéphirine, sort notre plus belle bouteille de Vin ! ".

Darley profita de cette fabuleuse nuit en compagnie de sa famille loin de la hiérarchie militaire, pour réfléchir secrètement sur des projets futur dans l'enceinte du 72ème Régiment des Aigles du Roi.

Avant le départ, Zéphirine dit a son fils: " Courage mon garçon, un jour, tu seras un grand homme... Comme ton père fut un temps. " tout en lui caressant la jeune joue de celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lulla Garity




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   18.10.12 2:53

Après la mission de mercredi, Lulla se montrât discrète, encore plus que d'habitude, durant le voyage et après être rentrée à Hurlevent. Ses camarades couverts de sang, la blessure de Meggan, l'obligation d'achever les quelques fuyards inoffensifs tentant de s'échapper à la nage, ce sable si blanc maculé de sang rouge... cela fessait un petit bout de temps qu'elle n'avait pas eu une telle dose d'émotion.

Étant l'une des seules à ne pas être couverte de sang Orc, car ayant goûté à l'eau du large de la Pandarie, Lulla quitta rapidement ses camarades pour aller boire un verre à la taverne la plus proche. Pour ce soir il lui fallait oublier les horreurs qu'elle avait vue, et donc il n'y avait rien de tel que glander dans un bar à écouter les potins et autres blabla des clients, pour mieux oublier.
C'était toujours mieux que de rester seule à gamberger et à se repasser tout ça dans sa tête, demain seras un autre jour, et l'état de choc se seras dissipé. Enfin, espérons, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arvon Darley




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   18.10.12 3:34

Le regard totalement vide, un faux sourire aux lèvres, une démarche lourde, Harvon Darley de retour de mission.. Un combat bref mais sanglant, son premier fracas des armes face aux Peaux-Vertes en compagnie du régiment.. quelques premières victimes lui laissant comme souvenir, une méchante blessure au pied... Le jeune Darley tarda pas a vite partir au lit avec des camarades pour que cette nuit de violence ne devienne plus qu'un passage du passé tout en gardant quelques pensées au Vétéran Meggan Rosebury " Est ce qu'elle va s'en sortir ? ", ceci dit une chose est certaine, ce n'est que le début de son aventure... De son calvaire pour atteindre son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gueniévre




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   18.10.12 13:03

Gueniévre ne se gênait pas pour dire à quel point elle était fière de la recrue Harvon, de Lulla et de tout les autres. Elle qui souriait tout le temps...continuait à sourire. Elle était restée impassible devant les cadavres orcs. Oui, elle demandait des nouvelles de mademoiselle Rosebury, mais elle ne s'inquiétait pas plus que ça : elle savait que mademoiselle Meyer avait bien fait son travail. Elle avait compris qu'Harvon et Lulla avait été quelque peu troublés par le sang ,les cadavres et la violence, mais elle ne savait guère quoi leurs dire. Elle comprenait, oui, elle était tout aussi troublée après sa première bataille... mais aujourd'hui, elle avait "l'habitude" de tout ça...
La dame gentille et sensible était tout autre sur le champ de bataille, elle le savait mais ne semblait pas culpabiliser : elle exerçait son devoir envers l'Alliance, simplement. Elle se fera une oreille attentive cependant, écoutant les premiers à lui raconter à quel point la bataille fût difficile pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tarkhus Fer-noir




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   18.10.12 13:12

La brise de mer , sous une nuit bardée d'étoile.

Tel fût la dernière bataille faites par la Magus , Bien-sûr que les images du massacre des orcs lui marquait l'esprit mais c’était sans compté sur le fait que Meggan ait faillit mourir ce soir là , Sa plus proche amie du Régiment. La Colère l'avait un temps aveuglée déclenchant chez elle une haine profonde , implacable... était-ce a cause de la proximité de la Pandarie?

Les premiers explorateurs revenus de la bas par portails narraient le fait que ces sentiments avaient une manifestation physique sur cette terre légendaire, Était-elle en proie au doute , a la haine?. Elle poussa un profond soupir dans les chambres de la Cathedrale où etait placée Meggan, avant de méditer longuement sur le pouvoir de ces "Sha" comme ils sont nommés d'après eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A faire vivre] Tranches de vies   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A faire vivre] Tranches de vies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Revanche des Aigles :: Le Manoir Brûle-flanc :: Actualités & Rumeurs-