AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Tactiques d'infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Claressa Brûle-flanc
Édile de Comté-du-Lac
Édile de Comté-du-Lac



MessageSujet: Tactiques d'infanterie    01.11.14 1:45

TACTIQUES DÉFENSIVES



FORMATION « EN FORTIN »
La formation « en fortin » permet à une escouade de tenir position  le plus longuement et le plus solidement possible. Les fantassins lourds se placent en première ligne, au devant de l’ennemi, flancs contre flancs et boucliers contre boucliers. Ils doivent former un inexpugnable mur de fer. Leur devoir est d’arrêter l’adversaire coûte que coûte. Les fantassins légers, quant à eux, se tiennent en retrait, à l’abri de leurs camarades. De même que l'Édile qui supervise la bataille depuis l’arrière de la mêlée. Judicieusement placée dans un goulet d’étranglement, la formation « en fortin » devient presque invulnérable. Mais si d’aventure elle était attaquée par l’arrière ou par le côté, c’en serait fini des soldats qui la composent. L’un des points faibles de cette formation de combat est également son peu de mobilité.


FORMATION « EN CERCLE »
La formation « en cercle » est une tactique d’infanterie hautement défensive. Elle permet de faire front de tous côtés ainsi que de protéger l’officier commandant, un blessé ou encore le drapeau du bataillon. Pour être efficace, le cercle doit être le plus compact possible. Cette formation est également conçue pour prévenir les charges de cavalerie ; en effet, un cercle n’a ni flanc ni arrière ; or, les flancs et l’arrière d’une formation constituent des cibles de choix pour les chevaucheurs adverses. Où l’on comprend le potentiel défensif d’un cercle vraiment compact, capable de résister aux chocs les plus violents. Cependant, l’escouade qui adopte cette tactique d’infanterie devient une cible de choix pour les canons et catapultes : un seul projectile suffirait à décimer entièrement une formation si resserrée.


Dernière édition par Claressa Brûle-flanc le 06.10.16 22:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiglesduroi.guildealliance.com
avatar
Claressa Brûle-flanc
Édile de Comté-du-Lac
Édile de Comté-du-Lac



MessageSujet: Re: Tactiques d'infanterie    01.11.14 2:00

TACTIQUES DE DÉPLACEMENT & D'ÉVITEMENT



FORMATION « D'INFANTERIE LÉGÈRE »
La formation « d’infanterie légère » est une formation dispersée visant à éviter les tirs d’artillerie ou à progresser furtivement dans les milieux densément boisés. Elle tient son nom de la tactique ancestrale qu’utilisaient et qu’utilisent toujours les chasseurs de l’armée royale, élite des fantassins légers. Si cette formation est idéale pour minimiser les pertes durant l’avancée des troupes, il serait bien peu judicieux de s’en servir pour engager le combat au corps à corps. Désolidarisée, la formation « d’infanterie légère » est absolument incapable de résister à une masse d’ennemis compacte. Tandis que l'Édile ou l'officier commandant se trouve aux milieu des troupes, on préférera disposer les fantassins légers au devant de l'ennemi.


Dernière édition par Claressa Brûle-flanc le 29.09.16 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiglesduroi.guildealliance.com
avatar
Claressa Brûle-flanc
Édile de Comté-du-Lac
Édile de Comté-du-Lac



MessageSujet: Re: Tactiques d'infanterie    01.11.14 2:15

TACTIQUES OFFENSIVES



FORMATION « EN COLONNE D'ATTAQUE »
La colonne d’attaque est une formation compacte, qui, jetée à toute allure au devant de l’ennemi, fracasse les lignes adverses comme un un bélier défonce le bois d’une porte. Le but de cette tactique est de briser les formations de l’adversaire, d’en fractionner et d’en désorganiser les troupes. Pour donner du coeur aux hommes, il est de coutume que l'Édile ou l’officier commandant prenne la tête de la charge. L’opération est certes plus que risquée, mais non-moins très efficace. Les fantassins légers ferment la marche et ne s’engagent pas au corps à corps, usant de leurs armes de jet pour couvrir l’avancée de leurs camarades.  


FORMATION « DE TIRAILLEMENT »
La formation « de tiraillement » est sans doute la manoeuvre la plus délicate qu’auront à exécuter les Aigles du Roi. Elle vise à provoquer l’ennemi de sorte qu’il se décide à attaquer, alors même qu’il était résolu à adopter une position défensive. Tandis que les fantassins lourds forment une ligne de front hors de portée des jets adverses, les fantassins légers s’approchent au plus près de l’ennemi pour le harceler de leurs armes à distance. Quand l’adversaire se décide à attaquer les troupes légères, celles-ci se replient aussitôt derrière la ligne de combat, et laissent à cette dernière la lutte de corps à corps. La formation  « de tiraillement » sert donc à provoquer l’ennemi pour le faire sortir d’une position défensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiglesduroi.guildealliance.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tactiques d'infanterie    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tactiques d'infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Revanche des Aigles :: Le Manoir Brûle-flanc :: Charte de l'Ordre-