AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Ulrich Haraldsson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ulrich Haraldsson




MessageSujet: Ulrich Haraldsson   06.10.16 13:43

Ulrich Haraldsson
Humain natif de Hurlevent


Ulrich peu avant la perte subite de ses cheveux


Fiche signalétique —

Citation :
Nom : Ulrich Caelan Haraldsson

Taille : 183 cm.

Poids : 87 kg

Sexe : Masculin

Age : Avoisine les soixante printemps

Profession : Paladin

Description physique : C'est un gaillard puissant, aux épaules larges, au tour de bras épais et au buste gonflé. Viril à souhait, le torse et les bras velus, la barbe épaisse comme le pelage d'un ours. Les rides se creusent sur son visage, traçant des cernes et striant le front indiquant avec sa calvitie conséquente un passé lourd en expériences, une force de l'âge déclinante s'approchant chaque jour de la sagesse. Son visage fatigué témoigne de nombreuses épreuves, inspire le sentiment de celui qui en a beaucoup vu dans sa vie. Cela passe par des yeux clairs enfoncés dans leurs orbites noircis, par des oreilles tombantes et les poils grisonnants, mais ce qui n'enlève en rien son regard sévère et estimateur.



Résumé de l'Histoire, profil –  

Citation :
Ulrich est né dans les faubourgs de Hurlevent, là où le travail est dur et là où il faut passer ses journées aux champs pour pouvoir espérer manger le soir. La vie était prospère durant sa jeunesse. Certes difficile, mais il n'avait pas à se plaindre, d'autant plus qu'il n'était pas seul ; frère aîné d'une famille nombreuse. Son père eu le petit Ulfrich très jeune, dès l'âge de 16 ans, sa mère pataugeant dans ses eaux là aussi. Le paternel portait un intérêt tout particulier aux paladins, ces fiers guerriers de la Lumière. Et aussi égoïste soit-il, un jour il partit à la recherche de son rêve, abandonnant sa petite famille derrière-lui. Fort heureusement, sa pauvre mère n'était pas seule à s'occuper de ses frères et soeurs, lui étant le plus vieux, ses grands-parents offrirent une aide gratifiante.

Arrivé à maturité, son devoir était de quitter le concon familial et de marcher sur les traces de son père, espérant le retrouver un jour. Une promesse qu'il se fit, et une promesse qu'il tint. Etrangement, le jeune homme montrait un talent particulier avec les armes et semblait avoir une affinité avec la Lumière. Ainsi, il suivit une éducation stricte d'écuyer, une formation difficile mais à terme qui pourrait lui ouvrir bien des portes.
C'est alors qu'il assista à la destruction de Hurlevent, impuissant, réduit à fuir la force écrasante des orcs et à se réfugier dans les bois avec sa famille qui ne comptait plus que sa mère, son frère, sa jeune soeur et la benjamine de la famille. La plus petite décéda de maladie dû à la restriction de nourriture engendré par le siège de la ville. Dans ces mêmes bois, il y perdit sa mère et son frère, attaqués par des bandits. Il ne lui restait plus que sa petite soeur, affaiblie par la mort de sa famille et par la faim. Ils s'en sortirent, saufs.

Il jura de mener croisade aux chiens de la Horde, à réduire Orgrimmar en cendres comme ils l'ont fait pour Hurlevent, à traquer chaque peau-vertes coupables du siège de sa ville, et il fît de la Lumière le bras armé de sa vengeance.

A l'évidence, entre ce qui est juré et ce qui est fait, beaucoup de choses se passent, surtout quand on est un gamin animé par le désir de vengeance. Il intégra un régiment de l'Alliance ce qui lui valu la participation à de nombreuses batailles, batailles dont il ne voulait ni prendre part, ni même daigner l'ombre d'un intérêt. Il voyagea ça et là, ici et là bas. Rempart du Néant, le Bastion de l'Honneur, le Donjon de la Bravoure, et plus tard Hauterive, le Territoire du Lion et même le Fort Wrynn... Des endroits qui virent de nombreux soldats partir pour la bataille et revenir entre quatre planches.

C'est d'ailleurs en Norfendre qu'il retrouva son père, à côté de qui il se battit pour la première et l'ultime fois, car il périt pendant le combat, le plastron enfoncé dans sa cage thoracique, une lance n'ayant pas eu la force de traverser mais assez puissante pour causer des dommages irréversibles.

C'est après son deuil qu'il rencontra une jeune mage, intelligente, amusante et surtout très belle. Lorsqu'il pensait avoir tout perdu, c'est elle qui lui montra la voie du bonheur, qui le prit par la main et le hissa avec elle. Ils se marièrent et eurent deux garçons. Il semblait enfin heureux, la première fois depuis longtemps dans sa misérable vie. Son service touchait alors à sa fin, il pensait ouvrir une boutique et peut-être se reconvertir dans l'artisanat. Le monde s'ouvrait à lui.

Mais le sort semblait s'acharner. Au cours d'une expérience mené par un mage vaniteux et beaucoup trop ambitieux, une explosion souffla le laboratoire là où travaillait son épouse. Elle le paya au prix de son innocente vie. Détruit par cette nouvelle, il sombra peu à peu dans la boisson, et découvrit peu après que ses fils semblaient plus s'intéresser à la fourberie et aux détestables métiers du banditisme plutôt qu'aux vertus du paladin. Un soir sous l'emprise de l'alcool il les battît, suite à quoi ils quittèrent la maison familiale. A peine quelques jours plus tard, on retrouva les deux frères Haraldsson dans les canaux de la Vieille Ville, apparemment un règlement de compte de gredins qui aurait mal tourné.

Le vieux paladin se retrouva alors seul dans sa demeure, trois chaises vides en face de lui, une masse qui ne l'avait jamais quitté et une armure cabossée qui avait vu des jours meilleurs.

La décision fut immédiate. La Revanche des Aigles pour sa rédemption.


Relations –

Citation :
Peu de choses se savent au sujet du vieux paladin. Ses relations sont secrètes, discrètes ou tout simplement inexistantes, le bonhomme souvent seul. La seule compagnie notable est celle de sa chope, avec qui il semble très bien s'entendre.


Autres informations –

Citation :
Situation familiale :Veuf, père de deux garçons décédés.

Loisirs : La beuverie est un de ses plus grands loisirs, avec ça les jeux d'argent, les paris et autres attrape-nigauds.

Activités sportives : Le terrain

Lieux fréquentés : L'auberge, peu importe son état tant qu'elle sert de la cervoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ulrich Haraldsson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Revanche des Aigles :: Le Manoir Brûle-flanc :: Les Aigles-