AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Claressa Aedis Brûle-flanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Claressa Brûle-flanc
Édile de Comté-du-Lac
Édile de Comté-du-Lac



MessageSujet: Claressa Aedis Brûle-flanc   09.10.16 14:47

Claressa Brûle-flanc, Édile de Comté-du-Lac
Humaine native de la Marche de l'Ouest


Fiche signalétique —

Citation :
Nom : Claressa Aedis Brûle-flanc.

Taille : 169.

Poids : 55.

Sexe : .

Age : 38.

Profession : Officier royal, ex-paladin.

Description physique : Claressa n'est pas grande. S'il fallait dire la vérité sans aucune espèce d'égard : elle est même plutôt petite. Cela ne l'empêche pour autant pas d'être gaillarde en toute occasion et d'avoir la main rude, très rude – ses soldats pourront en témoigner. Sans forme ni réelle volupté, elle vit en garçonne. Comme son Connétable de frère, elle a une longue crinière rousse, et comme son Connétable de frère, des yeux verts émeraude, brillants d'ardeur et de détermination. Pas de bijou, pas de fanfreluche, Claressa est une femme du peuple, de toute évidence. Bien qu'elle porte aujourd'hui les armes de la noblesse, tout dans son vocabulaire et dans ses attitudes corporelles respire le bon sens provincial. Il suffira au paysan de voir la façon dont elle pose ses mains sur une charrue pour s'écrier : " Ah ! Voilà une fille de la Marche de l'Ouest !". Toutefois, la bonhommie naturelle de l'Édile a ses limites, et face aux évènements derniers qui ébranlèrent l'Alliance, la Horde et le monde, son probe visage s'est voilé de deuil — elle n'arbore plus aucun signe religieux.  


Résumé de l'Histoire, profil –    
 
Citation :
Claressa naquit au fin fond de la Marche de l'Ouest, deux ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres. À peine savait-elle marcher que la première grande guerre d'Azeroth se chargea de déchirer son enfance. Son père, Frédéricus, mourut en se portant à la défense de Ruisselune, et lorsque la capitale du royaume fut ensevelie sous les ruines, les restes de la famille Brûle-flanc s'embarquèrent pour l'exil. Des semaines de traversée, Austrivage, Arathi, les Maleterres... de batailles en escarmouches, de défaites en débâcles, Claressa assista depuis son berceau à toutes les horreurs que les Orcs déchaînèrent sur le beau pays de Lordaeron. Tandis que son frère, le futur Connétable des Aigles du Roi, s'engageait en tant que jeune recrue dans l'armée de Lothar, Claressa et sa mère Aedis fuyaient les combats autant que possible, se réfugiant tel jour dans une ferme abandonnée, et tel autre dans un bivouac de fortune dressé en marge des batailles. Ce fut une période trouble ; la jeune fille qu'elle était à l'époque en gardera toute sa vie un souvenir traumatisant.

Mais la guerre ne dura pas et l'Alliance finit par arracher la victoire à ses ennemis. Le calme revint sur le monde, les Orcs furent emprisonnés, et la famille Brûle-flanc, Aedis, Harnold et Claressa, retrouvèrent leurs foyers dans les vastes campagnes de la Marche de l'Ouest. Ou disons plutôt qu'ils retrouvèrent les ruines de ce qui fut un jour leur domaine, une maison forte dont il ne restait que les fondations, et des champs dévastés qui ne donneraient jamais plus la moindre céréale. Claressa avait alors douze ans ; résignée, elle se dirigea avec les siens vers le seul havre de paix de la région : la Colline des Sentinelles.

Le temps passa sur la Marche et ses blonds épis. Hurlevent fut reconstruite et la régence négligea de rémunérer la Guilde des Maçons. Une nouvelle guerre éclata, mais d'un autre genre, cette fois : une guerre civile. Bientôt, la terre natale de Claressa fut secouée par les pillages de la Confrérie Défias. Si son frère, Harnold, toujours au rendez-vous quand il s'agissait de fendre des crânes, s'engagea dans la Milice du Peuple, elle préféra pour sa part suivre une formation ecclésiastique auprès du paladin Gryan Roidemantel. Plus intellectuelle que combattante, elle devint en quelques années une fière chevaleresse au service de la Lumière. Âgée de vingt-deux ans, elle fit ses bagages et partit en direction la nouvelle Hurlevent, qu'elle n'avait encore jamais visitée, pour être solennellement adoubée en la très faste et très sainte cathédrale Alonsus Faol. Impressionnée par la grandeur de la ville et la magnificence de cette cérémonie, Claressa fut marquée à vie par cet épisode qui signera le début de sa dévotion pour le lion d'or.

De retour chez elle, et aux côtés de son frère, elle fit une guerre farouche à la Confrérie Défias. La famille Brûle-flanc gagna à cette époque le respect des petites gens de la Marche de l'Ouest. Claressa, « la fille du pays » était aimée de la plupart des loyalistes, et laissa dans leur coeur le souvenir d'une jeune chevaleresse généreuse et ardente quand il s'agissait de défendre le bien commun. Un fois Edwin VanCleef vaincu, à l'aube de l'an 25, elle quitta de nouveau la région qui l'avait vu naître et s'en alla vadrouiller de par le monde à la rescousse de la veuve et de l'orphelin, ainsi que le font les paladins errants. Des terres naines jusqu'aux lointains rivages de Kalimdor, elle voyagea pendant trois ans en cavalier seul et en retint une profonde connaissance des peuples de l'Alliance, de la diplomatie, et de ce que l'on pourrait appeler, en fin de compte, la nature humaine. 

Mais l'an 29, et la guerre du Norfendre qui se profilait à l'horizon, sonna la fin de cette heureuse parenthèse. Aedis, la mère de Claressa, qui menait une retraite paisible en la bonne ville de Hurlevent, fut tuée lors des attaques du Fléau sur la capitale. Mobilisés à la hâte dans la Brigade de la Marche de l'Ouest, Harnold et sa soeur s'en allèrent aussitôt pour les terres gelées, le coeur mêlé de rage et de tristesse. C'est ainsi que commença la carrière de Claressa dans l'armée de ligne. Durant les deux années que durèrent le conflit, la chevaleresse, avec d'autres, porta la Lumière jusque par delà les remparts de la Couronne de Glace. Quelques membres cassés et quelques vilaines cicatrices plus tard, le Roi Liche vaincu, Claressa rentra dans le sud avec le grade de Sous-lieutenant.

Et ce fut le cataclysme. Le grand bouleversement. Dans le fracas immense qui ébranla jusqu'aux fondations du monde, un antique régiment était revenu d'entre les âges : Les Aigles du Roi. Les vétérans de tout le royaume accoururent pour servir sous les ordres du Connétable de l'époque, Sire Kelan Varn. Le jeune Harnold Brûle-flanc, qui était devenu un soldat d'expérience, y gagna le grade de Chevalier-capitaine ; Claressa, celui de Chevalier-lieutenant. Dès lors, les Aigles ne cessèrent de voler de victoire en victoire, de champ de bataille en champ de bataille. Strangleronce, les Steppes Ardentes, Aprefange, le Bois de la Pénombre, Vashj'ir, les Tarides... ils firent le tour du monde et défendirent partout les intérêts de leur glorieux monarque : Sa Majesté Varian Wrynn.

En l'an 32, Harnold Brûle-flanc fut élevé au rang de Connétable des Aigles du Roi. Sa famille était à l'apogée de sa gloire, mais il prit du même coup une décision lourde de conséquences : celle d'éloigner définitivement Claressa de la vie militaire. Il la maria sans délicatesse à l'un de ses officiers, Forten Hautevoile de Kul'Tiras. De leur union naîtra un jeune garçon nommé Tandred, en l'honneur du premier fils de Daelin Portvaillant. Après quoi le régiment s'embarqua pour Draenor, laissant Claressa à la marge des évènements, seule avec son nourrisson. Quelque aient été les intentions d'Harnold en interdisant à sa soeur de repartir au combat, elles furent salutaires, car la campagne de Draenor fut un vrai désastre.

Les Aigles du Roi, qui jadis se couvrirent de gloire sur les champs de bataille du monde entier, furent brisés par les assauts continus de la Horde de Fer. La violence de cette guerre à laquelle ils n'étaient pas préparés, et la supériorité tant numérique que technologique de leurs adversaires, eurent raison de ce régiment de légende. Assaillis dans leur propre fief de Chantelune, 95% des soldats furent décimés, et Harnold, leur Connétable, n'eut d'autre choix que de mettre fin à ses jours. Refusant de se livrer à l'ennemi, il saisit pistolet à silex et se fit sauter la cervelle.

Quand cette terrible nouvelle arriva à Hurlevent, la foi de Claressa se mit à vaciller. Son frère, mais également son mari, Forten Hautevoile, et la plupart de ses compagnons d'armes, venaient de mourir au cours d'une guerre lointaine à laquelle elle n'avait pas pu participer. Ses pouvoirs diminuèrent, la Lumière l'abandonnait. Pendant les dix-huit mois qui suivirent, elle s'enfonça lentement dans une dépression qui l'astreignit à se retirer du monde : rares en cette période furent les jours où elle sortit du silence dans lequel elle se complaisait, sous les orgueilleuse voûtes de la cathédrale de la Lumière. 

Mais une nouvelle fois, les évènements vinrent bousculer le cours de sa vie. Une invasion comme on en vit jamais s'abattit sur le monde et sur son royaume chéri : la Légion Ardente était de retour. Il y eut le temps d'un combat, et le Roi Varian Wrynn en personne rejoignit l'immense cortège des trépassés. C'en était trop pour Claressa, qui comme au moment de la mort de sa mère, se sentit littéralement déborder de rage. Abandonnant ce qu'il lui restait de foi en la Lumière et reprenant les armes en tant que simple combattante, elle chevaucha à brides rabattues vers la Marche de l'Ouest où elle consacra toute sa fureur nouvelle à endiguer les assauts démoniaques. De chevaleresse dévote, elle était devenue la plus farouche des guerrières, oubliant ses malheurs et faisant son deuil dans la violence inouïe des combats.

Lorsque le calme revint sur le royaume de Hurlevent, Claressa, comme d'un nouveau souffle, entreprit de rassembler les survivants des Aigles du Roi. Formant avec eux la fraternité guerrière de la Revanche des Aigles, elle est aujourd'hui résolue à combattre quiconque se dressera sur le chemin de l'Alliance et du lion d'or. Nommée Édile du Comté-du-Lac en remplacement du vieux bailli Conacher, elle assure grâce à ses hommes la protection de la ville, et représente la Couronne de Hurlevent auprès du Magistrat Salomon. Désireuse de faire de son nouveau fief des Carmines la base de départ de nombreuses expéditions dans les Îles Brisées, elle s'entraîne dur comme fer pour affronter le plus grand ennemi qui ait jamais plané sur le monde : la Légion Ardente.


Relations –

Citation :
Ami(s) connu(s) : Samuel Drent, Gryan Roidemantel, Duthorian Rall.

Relation(s) connue(s) :  Tandred Brûle-flanc, son jeune fils. John, Newton & Olivia Brûle-flanc, trois de ses cousins travaillant à la banque royale de Hurlevent.

Ennemi(s) connu(s) : La famille Westmill, le Comte de Bellornière.


Autres informations –

Citation :
Situation familiale : Veuve de Forten Hautevoile, Chevalier-lieutenant des Aigles du Roi.

Loisirs : Calligraphie, arts et lettre, jardinage.

Activités sportives : Chasse, équitation.

Divers : Ex-paladin devenue guerrière, Claressa a perdu l'ensemble de ses pouvoirs.

Milieu de fréquentation : Petite noblesse, armée de Hurlevent.

Lieux fréquentés : Manoir Brûle-flanc, Hôtel de ville de Comté-du-Lac, Colline des Sentinelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiglesduroi.guildealliance.com
 

Claressa Aedis Brûle-flanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Revanche des Aigles :: Le Manoir Brûle-flanc :: Les Aigles-